Gregos, donne une nouvelle dimension à l’art de la rue.
Son visage, présent plus de 1 000 fois sur les murs du monde, voyage et partage ses humeurs d’Athènes à Berlin ou de Los Angeles à Londres. Tantôt sourire, tantôt colère, et souvent facétieux, les visages de Gregos ne laissent jamais indifférents et provoquent instantanément le passant.
« Les murs avaient des oreilles, ils ont maintenant des visages »